Cadre légal

Attention sortie d’√©cole ūüöł nemo censetur ignorare lege

*Nul n’est cens√© ignorer la loi, du latin “nemo censetur ignorare lege”.

Je n’avais pas pr√©vu publier un tel article, article qui ne sera pas du go√Ľt de tous, mais les demandes que je re√ßois et ce que je lis sur les r√©seaux sociaux me poussent √† r√©agir publiquement.

Sortie d’√©cole

Avec la “crise du Covid-19”, beaucoup de familles font le choix de l’√©cole √† la maison pour des motifs vari√©s sur lesquels je ne m’√©tendrai pas. Par contre, je veux r√©agir sur cet engouement pour l’√©cole √† la maison. Bien s√Ľr, je me r√©jouis de voir ce choix de vie mis en avant. Nous avons besoin de faire conna√ģtre ce mode d’enseignement naturel, vieux comme l’humanit√©, et de d√©construire de fausses images √† notre sujet, perception entretenue par un manque d’information et qui arrange peut-√™tre le minist√®re de l’√©ducation : vous connaissez l’expression “diviser pour mieux r√©gner”. J’en donc viens au sujet. Faire l’√©cole √† la maison est une responsabilit√© importante, car non seulement vous endossez un nouveau r√īle aupr√®s de vos enfants – ou peut-√™tre pas si nouveau puisque vous leur avez montr√© comment marcher, monter des escaliers… vous √™tes naturellement un parent enseignant – mais en plus vous devez rendre des comptes √† la soci√©t√©. Et oui, l’√©cole √† la maison est r√©gie par des lois que vous devez conna√ģtre. Car pensez bien que si quelques familles se permettent de faire n’importe quoi, c’est l’ensemble de la communaut√© qui sera p√©nalis√©e √† moyen et long termes.

√Ä bas les masques… sur l’IEF

Que ce soit au Qu√©bec ou en France, l’√©cole √† la maison est r√©guli√®rement attaqu√©e. Je prends l’exemple du Qu√©bec, nous avions √©norm√©ment de latitude autrefois. Ces deux derni√®res ann√©es, les choses ont chang√© et si au d√©part l’id√©e √©tait d’uniformiser l’accompagnement des familles, nous arrivons maintenant √† des mesures de plus en plus contraignantes qui ne respectent plus, √† mon avis, le droit fondamental des parents √† enseigner librement √† leurs enfants. Mais sans entrer dans les d√©tails, sachez que vous avez l’obligation de faire un minimum pour assurer l’√©panouissement de vos enfants dans cette aventure, et pour vous prot√©ger en tant que parent-enseignant.

‚úÖ L’√©cole √† lamaison, peu importe l’approche choisie, c’est :

  • se renseigner sur le cadre l√©gal et les formalit√©s selon son pays de r√©sidence
  • √™tre disponible (physiquement et mentalement)
  • pr√©parer un projet √©ducatif
  • mettre en place un cadre d’enseignement qui permette √† l’enfant de vivre une exp√©rience au moins aussi enrichissante qu’√† l’√©cole
  • faire preuve de p√©dagogie et de patience
  • s√©lectionner des supports de qualit√© / adapt√©s
  • accompagner l’enfant dans ses apprentissages et en faire un suivi document√©
  • provoquer des occasions de socialisation et d’instruction (sorties, visites, rencontres, activit√©s communautaires…)

‚ĚĆ L’√©cole √† lamaison, peu importe l’approche choisie, ce n’est pas :

  • attendre que les informations viennent d’elles-m√™mes
  • omettre les d√©clarations pour motif d’√©cole √† la maison temporaire
  • faire faire des cahiers “cheap” du supermarch√©
  • rester toute la journ√©e devant la tv ou les jeux vid√©o
  • s’encabaner
  • laisser l’enfant seul
  • compter sur des allocations suppl√©mentaires
  • se regrouper avec d’autres familles pour se payer un prof collectif

J’insiste sur ce dernier point qui revient souvent sur les groupes d’√©cole-maison : vous ne pouvez pas d√©l√©guer la responsabilit√© de l’instruction de votre enfant. L’id√©e de se regrouper par familles et de payer un “prof” au Qu√©bec, oubliez ! Cela sera consid√©r√© comme √©tant une √©cole clandestine m√™me si ce sont des cours qui suivent le programme officiel, m√™me si le prof a son permis : la cr√©ation d’√©coles priv√©es est strictement encadr√©e. Vous pourriez par contre employer une personne √† votre domicile pour certains services individuels (je ne vois pas d’√©l√©ments contraires au pr√©ceptorat).

Rappel par ailleurs sur la section II, article 15 de la Loi sur l’instruction publique au Qu√©bec : “Est dispens√© de l‚Äôobligation de fr√©quenter une √©cole l‚Äôenfant qui : (…) 4¬į¬†¬†re√ßoit √† la maison un enseignement appropri√© pourvu que soient remplies les conditions suivantes: (…) b) un projet d‚Äôapprentissage visant √† instruire, √† socialiser et √† qualifier l‚Äôenfant, par le d√©veloppement de comp√©tences fondamentales, notamment en litt√©ratie, en num√©ratie et en r√©solution de probl√®mes, et par l‚Äôapprentissage de la langue fran√ßaise, est soumis au ministre et mis en oeuvre par ses parents.

Au Qu√©bec, les regroupements sont autoris√©s √† condition qu’ils ne se soustraient pas √† l’instruction que sont cens√©s donner les parents. Donc des cours de th√©√Ętre, cuisine, judo… ok, mais pas d’enseignement des mati√®res fondamentales en groupe r√©gulier hors √©cole d√©clar√©e.

En conclusion

N’oublions pas que chaque mauvais exemple pourrait √™tre une occasion de serrer la vis √† toutes les familles. Je ne dis pas qu’il faille suivre le moindre d√©cret avec docilit√©, au contraire. Mais un parent renseign√©, pr√©par√©, qui s’inscrit dans une d√©marche s√©rieuse sera confiant, libre, inattaquable, et deviendra le meilleur des alli√©s dans la d√©fense de l’√©cole √† la maison. Plus que jamais, nous devons pouvoir compter sur l’entraide dans la communaut√©, soutenir les nouveaux qui exp√©rimentent ce que d’autres vivent depuis des ann√©es, et profiter de cette mise en avant pour revaloriser nos droits.

*Petit appart√© sur des confusions communes : l’√©cole √† lamaison inclut diff√©rentes approches dont les cours par correspondance (CPC). Rappelons qu’aucun CPC ne dispense des obligations l√©gales (m√™me en suivant un CPC vous devrez produire √©tats de la situation, bilans et documents de fin d’ann√©e). Les cours par correspondance ne sont pas la m√™me chose que l’√©cole √† distance pour laquelle l’enfant a obtenu une exemption et suit le programme officiel, par exemple le CNED r√©glement√© en France. √Ä ma connaissance, il n’existe pas de programme officiel d’√©cole √† distance pour les moins de 16 ans au Qu√©bec. Il arrive cependant qu’√©coles ou professeurs offrent un suivi √† distance, notamment ces derniers mois pendant la fermeture des √©coles. Mais cela n’a pas √©t√© fait de fa√ßon homog√®ne √† √©chelle provinciale.

 

4 commentaires

  • SophieEloi
    17 ao√Ľt 2020 √† 22 h 39 min

    Merci

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      17 ao√Ľt 2020 √† 22 h 43 min

      Merci √† vous pour ce passage ūüôā

      Répondre
  • Claire D.
    17 ao√Ľt 2020 √† 21 h 12 min

    Je suis contente de d√©couvrir ce blogue. Merci beaucoup, √ßa aide a voir plus clair! Je commence bient√īt l’√©cole-maison

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      17 ao√Ľt 2020 √† 22 h 44 min

      Je vous souhaite une tr√®s belle aventure Claire ! N’h√©sitez pas √† repasser sur le blog et √† y venir poser vos questions si vous en avez.

      Répondre

ūüźł J'aime vous lire, commentez ! ūüźę