Activités - Sorties

Gusteau’s : les p’tits chefs à l’oeuvre

Ratatouille6

Ratatouille, le film d’animation du rat-cuisinier, a beaucoup de succès chez nous. Nous ne nous en lassons pas et pour cause, les enfants aiment faire la cuisine. J’ai piqué des toques de Papa et ai laissé nos p’tits chefs en herbe cuisiner la célèbre ratatouille de chez Gusteau sous l’œil expert de Rémy.

Ratatouille Gusteau
Le Crapaud est aux anges quand il peut faire la cuisine. C’est une véritable source de joie et d’excitation et il faut dire que pour son âge, il est dégourdi. Alors oui, je le laisse couper les légumes avec un vrai couteau, comme vous le voyez ci-dessous. Je reste tout près et retiens le moindre geste trop enjoué. Ce n’est pas quelque chose que je faisais avec le Chameau au même âge, j’aurais été inquiète. Le Crapaud, du haut de ses 3 ans, prend la cuisine très au sérieux.
Ratatouille Gusteau
À tout juste 7 ans, le Chameau manie le couteau de façon sécuritaire. C’est amusant de voir à quel point elle est appliquée, même là pour couper ses tomates alignées. Je me retrouve dans ce trait de caractère et je vous confie que ça me plaît de la voir soigneuse et concentrée. Une force qu’elle met souvent à profit durant nos séances d’école.
Ratatouille Gusteau
Après le couteau, la cuisinière… Vous allez finir par me prendre pour une mère indigne. À vrai dire, je pense que je le serais si je ne laissais pas le Crapaud expérimenter son intérêt pour la cuisine. Je ne mesurais pas à quel point il est important pour l’enfant de réaliser par soi-même des choses que, à l’époque, je trouvais trop dangereuses. C’est un regret que j’ai par rapport au Chameau. Le voilà donc ce p’tit chef saucier sur le comptoir, à remuer la sauce tomate pour sa ratatouille à cuire au four.
Ratatouille Gusteau
Ha, casser des œufs. C’est la guerre fratricide lorsque la recette en compte un nombre impair. Pour cette fois, les œufs ne devaient pas être clarifiés (séparer le jaune du blanc). À 3 ans, le Crapaud sait le faire. Quand je vous dis qu’il est doué !
Ratatouille Gusteau
Faire la cuisine, c’est aussi une façon détournée de faire l’école : lire, compter, mesurer, peser, étudier la chimie… Une photo de circonstance : le Chameau blanchit les œufs avec en arrière-plan son “école roulante”.
Ratatouille Gusteau
Pour l’occasion, nous avons sorti la nappe blanche et les bougies. Le Chameau et moi avons réalisé le menu à l’ordinateur à partir d’une image de Disneyland trouvée sur Internet. Rémy le rat veillait à ce que la table soit digne d’un 5 étoiles. Elle l’aurait été si j’avais repassé la nappe mais par plus de 30 degrés, l’idée me donnait trop chaud.
Ratatouille Gusteau
Les enfants nous ont régalé, leur ratatouille au four était délicieuse selon l’avis de Papa, et du mien. Ils font souvent la cuisine, et comment cela pourrait-il être autrement avec un petit garçon qui hurle si on le laisse pas participer. Dans quelques années, je pense que Papa et Maman Crapaud Chameau seront congédiés de cuisine. À moi les doigts de pied en éventail à demander “Qu’est-ce qu’on mange ce soir ?”
Ratatouille Gusteau
Les pâtes et le gâteau sont sans gluten. La recette du gâteau vient du blog de mon amie Barbara To eat or not to eat (son autre blog Tous les goûts sont chez Barbara). Nous limitons le gluten, ne mangeons pas de viande, les enfants en mangent et ne consommons ni produit laitier, ni alcool. Pas toujours évident de faire à manger, nous sommes un cauchemar pour qui veut nous inviter. Bouh ! Et vous, avez-vous des restrictions alimentaires ?
Ratatouille Gusteau

Un p’tit chef dans la toque, le voilà le secret d’un bon repas 😉

Ratatouille Rémy
Articles connexes

8 commentaires

  • Tiphanya
    20 juin 2016 à 15 h 29 min

    Ma fille adore la cuisine qui est pour elle un apprentissage de la patience et du respect des règles. Elle aimerait mettre tous les ingrédients d'un coup, mélanger à son envie et hop c'est prêt.
    Mais comme chez toi, elle a 4 ans, elle manipule un couteau, remue la sauce, éteint le four (discrètement je repasse derrière elle pour jeter un oeil). Elle aime ses responsabilités et les prend très au sérieux.

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      21 juin 2016 à 13 h 55 min

      Tu me rassures Ursula, je ne suis pas la seule mère indigne 😉 La cuisine est valorisante pour ces petits, ce serait dommage de les en priver.

      Répondre
  • Prof
    20 juin 2016 à 11 h 33 min

    C'est la femme du chef qui leur a montré tout ça, moi je n'y suis pour rien. Bravo ma chérie!

    Répondre
  • Add fun and mix
    20 juin 2016 à 10 h 35 min

    Bravo, bravo aux petits toqués ! C'est très bien fait et ça semble bien bon. Quant aux restrictions alimentaires… Je crois que je te bats hehe ! 🙂 Bises

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      21 juin 2016 à 13 h 53 min

      Ah oui, végétalienne c'est un travail à temps plein. En France, il semble y avoir pas mal de produits intéressants. Es-tu sans gluten aussi ?

      Répondre
  • Barbara Centorami
    20 juin 2016 à 4 h 21 min

    Wow, je suis franchement étonnée de voir Paul si doué pour la cuisine. Du coup, je me dis que je devrais pousser Zak un peu plus. Bravo pour cette belle ratatouille!

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      21 juin 2016 à 13 h 52 min

      Oui, c'est bluffant de le voir cuisiner comme ça à seulement 3 ans. Bisous !

      Répondre

🐸 J'aime vous lire, commentez ! 🐫