CE1-CE2 (2 - 3ème)

CE2, du changement ! Pourquoi, comment ?

Nous voilà dans la deuxième quinzaine de novembre, le Chameau a débuté son année de CE2 en octobre. Je n’en ai pas encore parlé, j’attendais de voir comment allait se dérouler le début de cette nouvelle année de travail – notre troisième année d’instruction en famille. Je l’ai déjà écrit, l’IEF n’est pas figée. De grands changements sont arrivés, il a fallu observer, réfléchir, comparer, tester et faire un choix final. Et ce choix, c’est celui du CPC (cours par correspondance).

Retour en arrière : CE1

Fin juin 2016, je me rends à l’évidence : rien ne va plus en Maths, nous courons à la cata. Nous en sommes à la semaine 17, Le Chameau mélange tout, perd confiance et je finis par m’énerver. Il faut que ça cesse au plus vite. Je laisse de côté la progression Ker Lann pour ne travailler qu’avec les manuels Singapour. Ça va mieux. Je prends la décision de ne plus lui faire faire les devoirs de Maths. Étant donné que la correctrice a annoncé son départ, je n’envoie pas la dernière série de devoirs faite.

1er juillet 2016, j’envoie un email à l’équipe de nos cpc Ker Lann leur demandant comment nous pourrons articuler les cours de l’année suivante étant donné que le Chameau ne peut plus travailler avec leur cours de Maths mais que je souhaite rester en formule complète avec devoirs.

Le temps passe, je rédige des exercices personnalisés pour le Chameau, elle reprend goût aux Mathématiques, nous laissons aussi de côté les cahiers Singapour.

Septembre 2016, le Chameau termine l’année de CE1 sans avoir envoyé la moitié des devoirs, elle n’a plus touché au cours Ker Lann de Maths, ni aux cahiers Singapour. Mon email demeure sans réponse. Nous partons en vacances, je déplace le problème dans un petit coin de ma tête, rien ne presse.

Début octobre 2016, retour des vacances. Je sais enfin qui est notre correctrice mais à quoi bon envoyer les devoirs maintenant qu’une nouvelle année commence, d’autant que les Maths n’ont pas été faites. Je créé un fichier Excel pour répertorier les CPC existants. Prix, présentation, niveau : c’est encore Ker Lann qui arrive en tête et ça m’embête car je n’ai toujours aucune solution pour les Maths. Quelques jours plus tard, je tombe sur des CPC dont je n’avais pas encore entendu parler. Je prends contact, la secrétaire m’envoie toutes les infos, je découvre des extraits de cours, je suis emballée. Le niveau semble excellent, la présentation claire. J’explique la situation au Chameau et lui montre les extraits. Nous tenons une assemblée familiale extraordinaire à trois. Nous discutons des possibilités, des appréhensions du Chameau et à la question “tentons-nous de nouveaux cours cette année ?”, l’assemblée répond oui à l’unanimité.

Le 17 octobre 2016, le Chameau débute son année de CE2 en formule complète avec le cours CEFOP.

Crapaud-Chameau, jour 1 CE2

CE2 CEFOP, premier jour

Voilà pour la petite histoire. Le cours privé CEFOP Saint Dominique Savio et Sainte Maria Goretti est un organisme à but non-lucratif. Ne vous précipitez pas tout de suite sur Google pour faire une recherche, il s’agit d’un cours d’enseignement catholique traditionnel obligatoire, il ne convient donc pas à tout le monde. Les deux cpc, Ker Lann et CEFOP, visent une clientèle différente, l’un modulable, l’autre cadré.

CE2 : routines et planification

Je ne suis pas adepte de la planification, ni des routines. Entre ces nouveaux cpc, les activités, les sorties, les cours de piano, de chant et de dessin, avoir  du temps pour que je puisse travailler et être avec le p’tit Crapaud, je me suis décidée à mettre en place des routines de vie ainsi qu’une planification hebdomadaire en guise de trame pour que l’étude devienne une habitude, que ce soit plus facile à démarrer le matin et ne plus devoir répéter sans cesse les mêmes choses tous les jours. Je vous en donne un aperçu :

– entre 7h et 8h00 : lever, petit-déjeuner, toilette
– 8h30 : piano
– 9h00 : étude
– 10h50 : pause
– 11h10 : reprise de l’étude
– 12h00 : pause repas

C’est une trame, si le Chameau n’est pas levée à 8h, je ne vais pas me précipiter pour la réveiller. En fait, à moins d’avoir une sortie ou un rendez-vous, je ne la réveille pas. Si on commence une heure ou deux heures plus tard, pas de problème. Si je la vois s’éclater avec son petit frère au lieu de travailler, pas de souci non plus, le travail sera fait plus tard dans la journée ou reporté. Si nous avions prévu de travailler et que le soleil tiède et le chant des oiseaux nous invitent à sortir, on reporte le travail. Nos journées ne sont pas figées, ce serait tellement dommage de ne pas profiter de la liberté que nous offre ce mode de vie.

Bilan partiel

Le CEFOP ne fonctionne pas de la même manière que Ker Lann, il a fallu changer notre façon de faire, s’habituer à la nouvelle présentation. Le cours de CE2 (3ème primaire au Québec, 9ème pour le CEFOP qui a gardé les anciennes appellations) comprend 30 semaines de cours : Lecture, Orthographe, Grammaire, Récitation, Calcul, Catéchisme, Histoire, Sciences, Géographie et Travaux Manuels/Arts (dessin, origami…). Chaque semaine, des exercices sont à envoyer à la correction ce qui demande une certaine rigueur qui jusqu’à présent à été bénéfique.

Crapaud-Chameau, dessin feuille

CEFOP, dessin d’une feuille (Science)

Au début, le Chameau a pris un petit temps pour se mettre à niveau en Maths. Le CEFOP a sa propre méthode façon “oldschool” que je pense très proche de celle de Sainte-Anne. Les Maths sont devenues la matière préférée du Chameau. Et puisqu’une image vaut mille mots…

Crapaud-Chameau, Maths CE2

CEFOP Maths, semaine 3

25 commentaires

  • Rose
    21 avril 2018 à 5 h 29 min

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant. Est-ce que les cours de catéchisme sont obligatoires ou cela reste une option comme Kerlann?

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      12 juin 2018 à 10 h 13 min

      Bonjour Rose,
      Non le cours de caté est obligatoire, et tout le programme fait référence de près ou de loin au catholicisme.

      Répondre
  • Barbara
    2 août 2017 à 2 h 11 min

    Merci pour ce billet. Quand vous dites que votre fille a dû se remettre à niveau en math, avec CEFOP, que voulez-vous dire ? Ma fille est à Ker Lann , elle va commencé son CE1, en septembre, est -ce que le niveau en math chez Ker Lann n’est pas aussi élevé que CEFOP?

    Merci de me répondre,
    Bonne journée.

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      2 août 2017 à 11 h 24 min

      Bonjour Barbara,
      Le niveau des cours Cefop est incontestablement plus élevé, en particulier en Maths. Le cours Ker Lann s’appuie sur la méthode Singapour qui est une bonne méthode en soi quoiqu’elle manque de résolutions de problèmes complexes. Ker Lann ne suit pas cette méthode chronologiquement, elle y “pioche” des exercices ce qui perd certains enfants, dont ma fille. Les leçons y sont courtes, on passe rapidement d’une notion à l’autre sans avoir eu le temps de saisir le sens du mode opératoire ou son application concrète. Si vous commencez à voir que votre fille se perd, rédigez-lui des exercices concrets sur des sujets qui l’intéressent.
      Merci pour vos commentaires, au plaisir de vous lire et bonne année de ce1 !
      Julie

      Répondre
  • […] vaguement parlé de notre choix de CPC (cours par correspondance) en début d’année dans cet article. Cinq mois après et suite à des questions qu’ont posé plusieurs lecteurs, je vous montre […]

    Répondre
  • LInda Ladythat
    28 novembre 2016 à 7 h 32 min

    je suis aussi très impressionnée par la rigueur à laquelle vous vous astreignez. Rien que l’heure du levée me laisse pantoise.
    Nous ne prenons pas de CPC car la rigueur demandée ne nous convient pas. J’y avais pensé au tout début mais j’ai été refroidie par les tarifs et la quantité de devoirs à rendre. Maintenant l’informel n’est pas génial non plus, donc on fait un peu des deux et on y trouve notre compte. Au final le plus important est que chacun trouve la formule qui lui convienne. Mais j’avoue que ça m’émerveille toujours de voir que le formel à la maison puisse aussi bien fonctionner.

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      28 novembre 2016 à 11 h 12 min

      Linda, tu fais donc du “ownschooling”. Le principal, c’est de trouver ses marques. Il est vrai qu’avec le Cefop, il faut appliquer une certaine rigueur, Ker Lann est plus souple. Jusqu’à présent, ça n’a pas posé de problème, le formel très formel nous convient super bien, je suis impressionnée par les progrès de ma fille et sa capacité de concentration. Je suis par contre sceptique quant à cette pratique avec mon fils d’ici quelques années.

      Oh ce n’est pas un lever très matinal, les québécois sont en général bien plus matinaux que ça !

      Répondre
  • Véronique
    19 novembre 2016 à 15 h 08 min

    Merci pour ce retour d’expérience très interessant ! Je ne connaissais pas du tout ces cours, ça paraît vraiment bien. Ta fille a toujours une écriture de rève;)
    Quelle différence avec maths Singapour? Qu’est ce qui fait qu’elle accroche mieux?
    Bonne continuation
    Véronique

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      20 novembre 2016 à 15 h 09 min

      Bonjour Véronique,
      Le fait qu’elle accroche mieux vient du fait que les exercices sont plus concrets, à l’ancienne si tu préfères, dès le début d’une nouvelle notion. C’est moins évolutif aussi, bizarrement ça aide.
      Merci pour elle 🙂

      Répondre
  • Lydia R
    18 novembre 2016 à 16 h 30 min

    Merci pour ce retour!
    Avez-vous trouvé de bonnes ressources pour ce qui est de la géographie et l’histoire canadienne?

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      18 novembre 2016 à 16 h 52 min

      Bonjour Lydia,
      Je voulais voir un peu l’histoire de France avant de passer à l’histoire canadienne. Nous commencerons en janvier avec des sorties dans des musées.
      J’ai trouvé ce magazine (en anglais) sur l’histoire du Canada : http://www.canadashistory.ca/Kids/Kayak.aspx
      Une amie (Buttons in a cup mama) a trouvé un très beau livre sur l’histoire canadienne, je lui demanderai la référence et viendrai l’ajouter ici.
      Pour la géo, celle du Québec passe par des voyages que l’on fait régulièrement dans la Belle Province et à Ottawa. Celle du Canada se fait par des jeux (puzzle et un autre jeu style archéo que je montrerai dans un article). Je ferai cet été des fiches, j’ai dans l’idée un jeu à faire aussi sur la Géographie du Canada (beaucoup d’idées, peu de temps). Le rêve serait de traverser le Canada en train, arf peut-être un jour !

      Répondre
      • Lydia R
        18 novembre 2016 à 22 h 42 min

        Superbe! Merci. Si vous passez par la Colombie-Britannique, venez nous voir!

        Répondre
        • Crapaud Chameau
          18 novembre 2016 à 22 h 53 min

          Ce serait avec grand plaisir ! J’en prends bien note, merci Lydia.

  • Lilou Soleil
    18 novembre 2016 à 14 h 53 min

    Très très intéressant comme toujours! Je suis moi aussi impressionnée par ta rigueur et par l’écriture de ta fille, ainsi que par son talent de dessinatrice !!! Merci pour ce retour si complet et détaillé 🙂

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      18 novembre 2016 à 16 h 57 min

      Coucou Lilou,

      Merci mais tu sais, chaque enfant a ses forces et ses faiblesses. Je l’aide à développer son sens artistique parce qu’elle aime cela. Par contre, le sport, aïe ouille, elle n’aime pas ça à part les randonnées. Elle a fait de la danse toute petite pour s’amuser, ça ne l’intéresse plus maintenant.

      Merci à toi d’être passée ici. Bises !

      Répondre
  • Tiphaine LAMB
    18 novembre 2016 à 7 h 51 min

    merci pour ce retour! on n’utilise pas de CPC pour le moment mais j’ai pensé à Ste Anne et Cefop 🙂

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      18 novembre 2016 à 16 h 59 min

      Bonjour Tiphaine,
      Effectivement, Ste-Anne et CEFOP se comparent sur la méthode, pas sur le prix 😉
      Au plaisir !

      Répondre
  • merepoule
    18 novembre 2016 à 4 h 45 min

    très intéressant, ce retour, merci !

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      18 novembre 2016 à 16 h 59 min

      Merci Laurence d’être passée ici 🙂

      Répondre
  • Isa LISE
    18 novembre 2016 à 2 h 47 min

    Bon changement ! 🙂

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      18 novembre 2016 à 17 h 00 min

      Merci Isa !

      Répondre
  • Véronique
    17 novembre 2016 à 19 h 43 min

    Je n’ai pas pu résister: je suis allée googler!
    Petite question… Avais-tu demandé des “échantillons” de cours, pour te faire une idée?
    Parce que leur site web n’est pas très imagé, disons!

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      17 novembre 2016 à 22 h 52 min

      Bonjour Véronique,
      Rhalala, la curieuse ! J’ai téléphoné pour recevoir les extraits 😉

      Répondre
  • Mama Darling
    17 novembre 2016 à 19 h 02 min

    Tu m’impressionnes, quelle organisation, quelle rigueur! J’avoue que quand il s’agit d’apprentissages “scolaires” je suis complètement brouillon car j’ai appris de manière dispersée et je ne sais pas faire autrement. Parfois je me dis que c’est un tort que je devrais peut-être offrir à ma fille un cadre d’apprentissage très structuré et je penche vers les CPC avec questionnement… le prix m’arrête, la peur du trop scolaire, de la masse de devoirs à rendre (même si je sais qu’il y a une option sans chez Kerlann). Ta fille a une écriture superbe, le choc des derniers mois a mis le bazar dans notre apprentissage et j’ai bien vu à la rédaction de sa lettre que sa main est engourdie, je sais que ça reviendra vite avec l’entraînement mais c’est dans ses moments là que je doute de mes choix…

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      17 novembre 2016 à 23 h 04 min

      En fait, ce cadre vient plus de ma fille que de moi. Elle se sent mieux ainsi, et travaille mieux. Elle sait ce qu’elle a à faire dans la semaine, dans la journée, c’est rassurant et valorisant une fois fait.

      La plupart des CPC, hors CEFOP, proposent des cours sans correction, à la carte.

      Vous venez de vous installer dans un nouveau pays, laisse-lui et laisse-toi un peu de temps pour reprendre un rythme. Sa belle écriture reviendra vite avec la pratique, je l’ai expérimenté lorsque l’on a tenté l’unschoo. On s’en parle très vite de vive voix. Bises !

      Répondre

🐸 J'aime vous lire, commentez ! 🐫