CE1-CE2 (2 - 3ème)

Sherlock 🔍 Holmes : lecture, théâtre, enquêtes et maquettes

Sherlock Holmes et le Chien des Baskerville - copyright crapaud-chameau.com

Sherlock Holmes, Le Chien des Baskerville

Après Cendrillon, nous sommes passées à l’étude du célèbre détective londonien, Sherlock Holmes. Toutes les aventures de Sherlock Holmes ne peuvent être proposées aux jeunes lecteurs, je pense en particulier à La vallée de la peur. J’ai estimé – à raison – que Le Chien des Baskerville n’était pas (trop) effrayant pour le Chameau. Les douze premiers chapitres du livre nous ont pris deux mois de lecture à deux voix, le Chameau a lu les trois derniers chapitres seule à l’aide des pistes audio de ce site : Littérature Audio.

Des marque-pages dans le thème

Découper une forme dans du papier épais ou cartonné (ici moustache et ombre de Sherlock Holmes) puis coller au verso les extrémités d’une bande de papier cartonné.

Nous avions emprunté une édition à la bibliothèque (réf. sur notre Instagram) puis mon mari a acheté L’intégrale illustrée des aventures de Sherlock Holmes : quatre romans, cinquante-six nouvelles.

Sherlock Holmes marque-pages DIY

Lors des études thématiques, je ne demande pas de productions écrites afin que ça reste ludique et n’alourdisse pas le programme assez chargé des cours par correspondance que nous utilisons. Le Chameau a simplement recopié les titres des chapitres dans son cahier des histoires à raconter.

Sherlock Holmes Cahier des histoires à raconter

Sherlock Holmes ☕️ a cup of tea please

Un midi de semaine, nous sommes allées poursuivre l’étude, gourmande cette fois, au Salon de thé Cardinal.

Salon de thé anglais Montréal

Sandwiches concombre et fromage à la crème, ploughman’s lunch (assiette du paysan) composée de charcuteries, cheddar, œuf, pickles, pâté, betteraves, tomates et pomme, shortbread cookie (sablé), scone aux bleuets beurre et confiture, gâteau Eccles (sorte de chausson rond aux raisins), thé noir et limonade miel et gingembre : nous nous sommes régalées bien que nous ayons eu les yeux plus gros que le ventre. (Vive le doggy bag ! Est-ce que ça se fait en France maintenant ?)

Salon de thé anglais Montréal

Sherlock Holmes enquête gourmande

Salont de thé Cardinal Montréal

Sherlock Holmes, rideau !

Nous avions assisté à deux pièces du Théâtre Advienne Que Pourra : Le Chat Botté et D’Artagnan et Les Trois Mousquetaires.

J’allais voir Le Chien des Baskerville avec ma fille en confiance, sans perdre de vue qu’il s’agissait ici d’un style vaudeville. Je m’attendais à une certaine légèreté, à un trait comique voire à une pointe de burlesque. Je ne m’attendais cependant pas à entendre des échanges grossiers dans cette pièce destinée aux enfants. Je ne vais pas détailler mon ressenti, j’ai fait part de mes commentaires directement aux intéressés. Sur ce point de “gros mots”, ils ont simplement répondu qu’il s’agissait d’un clin d’œil à La guerre des boutons. J’attends toujours qu’ils m’expliquent le lien entre ces deux œuvres, celle de Doyle et celle de Pergaud.

L’appréciation du Chameau : “Le Sherlock Holmes du théâtre est plus drôle que celui du livre, et en plus ils disent plein de gros mots dans le spectacle. Le vrai (!) Sherlock Holmes est plus sérieux, heureusement sinon ce serait difficile pour lui de mener les enquêtes. Le Watson du spectacle est un peu idiot, il ne l’est pas dans le livre. Je me suis bien amusée mais on ne pas dire que les personnages du spectacle ressemblent aux vrais”.

Sherlock Holmes et le Chien des Baskerville théâtre

Pour terminer sur une note positive je soulignerai le talent des comédiens, en particulier celui de François-Simon Poirier (à gauche sur la photo) jouant Sherlock Holmes et plusieurs autres personnages, cinq il me semble. Nous l’avions vu jouer le Duc de Buckingham dans Les Mousquetaires. J’ai été captivée par sa capacité à passer d’un personnage à l’autre en quelques secondes avec pas ou peu d’accessoires et surtout à rendre crédible cette multitude de personnages se succédant à un rythme étourdissant. Je retiendrai la réplique de Watson lorsqu’écrivant son compte-rendu à Sherlock Holmes, il débute ainsi “Mon cher… Lock”.

Retour à une version du Chien des Baskerville
plus fidèle à l’originale avec ce film de 1972 ou celui de T. Fisher de 1959

Sherlock Holmes 🔍 magazine et surprise

Au mois de mai, nous avons eu la surprise de retrouver Sherlock Holmes et “Le Diadème de béryls” avec le magazine Tétraslire auquel le Chameau est abonnée.

Sherlock Holmes Le Diadème de béryls - copyright crapaud-chameau.com

Présentation de l’auteur et de l’œuvre, extrait de l’histoire et mots de vocabulaire, questions de lecture, dossier pour aller plus loin : Londres et les lieux de l’histoire, le métier de détective, les grands vols de bijoux de l’Histoire, exercices de déduction, enquête à résoudre, recette de sablés et pour finir des idées de sortie et de jeu (dont les “escape games” dont je parle plus bas) et le conte anglais “Les ailes noires du soupçon”.

Sherlock Holmes Le Diadème de béryls - TetrasLire

Sherlock Holmes Le Diadème de béryls - TetrasLire
Pour ceux qui ont le numéro sous la main, avez-vous reconnu dans le courrier des lecteurs la demoiselle à la brioche russe, en haut à droite ? L’aînée de mon amie bloggeuse Five is an adventure ! Le Chameau était heureuse de voir une photo de son copine dans le magazine. Et puisque je parle lecture, j’en profite pour donner vous dire que cette maman vient d’ouvrir une librairie en ligne pour les francophones et francophiles australiens.

Sherlock Holmes in English

Nous ne pouvions étudier Sherlock Holmes sans faire un peu d’Anglais. J’ai réalisé cette fiche de vocabulaire pour le Chameau, à télécharger en cliquant dessus ou sur ce lien. L’apprentissage de l’Anglais se fait essentiellement à l’oral pour le moment.

Sherlock Holmes vocabulaire anglais

Sherlock Holmes ☂ London city

Et puis bien sûr, Sherlock Holmes était un prétexte pour faire un peu de géographie. Nous avons ressorti le lapbook sur l’Angleterre pour y glisser une image du détective londonien.

Lapbook Angleterre

Le Chameau a poursuivi avec ce livret À la découverte de Londres avec autocollants des éditions Usborne.

Sherlock Holmes, Londres : supports

Pour donner du volume à l’étude, nous avons assemblé deux maquettes du livre Buildings, bridges and landmarks : a complete history que j’ai acheté à la boutique du Musée des Beaux-Arts de Montréal lorsque nous avons étudié Pompéi.

Londres : maquettes papier cartonné

Maquettes Tower Bridge et Chambres du Parlement (Big Ben)

Ensuite, le Chameau s’est virtuellement promenée dans les rues de Londres via Google map en commençant par Baker Street, la rue de l’appartement de Sherlock Holmes qui compte un musée dédié au personnage littéraire, à droite avec l’enseigne verte.

Pour finir avec un peu d’histoire, nous avons regardé ce reportage comparant Londres du XIXème / début XXème et Londres aujourd’hui.

Escape game !

Je suis une grande enfant, vous le savez peut-être. Cette étude m’a donné envie de jouer au détective. Avec deux amies faisant elles aussi l’école à la maison, nous sommes allées jouer à un jeu d’évasion. Nous avons testé le scénario “Le Barbier” de l’Impasse à Montréal : enfermées durant 60 minutes dans une salle (non climatisée ce jour-là, ouille) pour tenter de percer les mystères de disparitions et meurtres liés à un barbier des années 1920 et sortir de la pièce avant que le barbier ne revienne. Nous avons fait l’erreur la première demi-heure de nous précipiter sur les chiffres (sur les murs, horloges, cartes) pour trouver les combinaisons des cadenas plutôt que de saisir le fil conducteur des énigmes. J’ai hâte de répéter l’expérience, avec un autre scénario bien sûr.

Est-ce que ce genre d’étude littéraire vous intéresse ?
En faites-vous ou planifiez-vous d’en faire avec vos enfants ?
Avec quelle(s) œuvre(s) ?

14 commentaires

  • Tiphanya
    3 août 2017 à 6 h 12 min

    Une loi est passée en France, le doggy bag est obligatoire. Bien sûr les restaurateurs n’ont pas l’obligation de le proposer, mais celle d’accepter toutes demandes le réclamant.
    Et votre thé me donne très envie. Il n’y a rien de ce genre par chez nous.

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      14 août 2017 à 19 h 19 min

      Merci pour l’info Ursula !

      Répondre
  • Rosie Bulle
    1 août 2017 à 4 h 29 min

    Magnifique article ! Et qui tombe à pic pour notre thème roman policier qui viendra cette année ! Merci !

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      1 août 2017 à 10 h 20 min

      Merci Rosie, je te renvoie le compliment sur ton cahier du lecteur.

      Répondre
  • Isa LISE
    28 juin 2017 à 2 h 23 min

    Très sympas une fois encore toutes ces activités que tu proposes !
    Concernant le doggy bag en France, pas encore généralisé, mais j’ai pu constater que ça se pratique parfois. 😉
    Bonne journée !

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      12 juillet 2017 à 12 h 26 min

      En tout cas, c’est bien pratique. Au plaisir de te lire Isa !

      Répondre
  • Gris fleur
    25 juin 2017 à 8 h 46 min

    Attention ! Bien que la Baker Street existe à Londres, le 221 n’existait pas à l’époque de Conan Doyle 😉

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      25 juin 2017 à 20 h 47 min

      Absolument ! Je ne sais plus de quelle façon nous l’avons appris, il me semble que c’était mentionné dans la première édition empruntée, parmi la foule d’infos. Merci pour ce rappel !

      Répondre
  • Add Fun And Mix
    23 juin 2017 à 15 h 52 min

    Un de mes héros préféré ! Elle a dû bien s’amuser ! Sur mon premier article sur Londres, il y a une photo de la porte du 221B, si elle veut la prendre pour la coller quelque part n’hésite pas 🙂 Bisous !

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      25 juin 2017 à 20 h 43 min

      Tu es adorable Aurélie ! Je lui ai montré lorsque tu as publié sur Insta et ensuite tes articles sur votre séjour à Londres au mois de mai ! Bises !

      Répondre
  • FROT
    23 juin 2017 à 11 h 45 min

    Excellentes idées et article très complet ! Vous me donnez envie d’ajouter des Sherlok Holmes dans notre librairie anglaise jeunesse http://www.books4kids.net
    Merci 🙂
    Marjory

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      25 juin 2017 à 20 h 41 min

      Formidable, c’est super de donner des idées. Bonne lecture !

      Répondre
  • Blandine
    23 juin 2017 à 3 h 31 min

    Très intéressant ! Je suis fan de détectives entre sherlock holmes, hercule poirot et miss marple je ne sais pas lequel choisir ^^
    Au plaisir… Blandine

    Répondre
    • Crapaud Chameau
      25 juin 2017 à 20 h 45 min

      C’est vrai qu’il y a du choix : et pourquoi pas Maigret ? Je le réserve pour plus tard, j’aime beaucoup ce personnage aussi. Bonnes lectures Blandine !

      Répondre

🐸 J'aime vous lire, commentez ! 🐫